Les accidents de plongée

Publié le par Sylvie

L'ACCIDENT DE DECOMPRESSION 

            INTÉRET PRATIQUE

L'accident de décompression est un accident qui peut être grave de conséquence. Il est dû à la respiration, sous pression, de l'azote contenu dans l'air et à sa mauvaise élimination.

            1 / PRÉVENTION 

               a) Conditions préalables avant de plonger :

                   Abstenez-vous de plonger :

        - en cas de fatigue ou climat psychologique défavorable, 

         - après un long trajet, une nuit blanche,

          - si vous n'en avez pas envie.

Vous êtes le seul à juger de votre état psychique et physique, ne vous laissez pas influencer par les autres.  

                      b) Lors de la plongée

    - Ne remontez pas plus vite que les plus petites bulles que vous expirez,    c'est-à dire entre 15 et 17 m/mn (MN 90)

- Respectez les paliers précisés par les tables. 

  - Réalisez un palier de principe de 3 à 5 minutes à 3 mètres. Remontez      les 3 derniers mètres en 1 minute

                        c) Après la plongée

   - Relevez les paramètres de votre plongée : profondeur maximum  atteinte, temps de plongée, heure de sortie, palier éventuel.

- Ne faites pas d'effort violent ou important pendant les 2 h 00 suivant  la plongée

 - Ne plongez pas en apnée avant un délai de 6 h 00.

  - Attendez 12 à 24 h 00 avant de monter en altitude ou de prendre l'avion

   - Rester avec la palanquée ensemble au moins pendant 2 heures

                        2 /  CAUSE

  Nous avons vu que grâce au détendeur, le plongeur respire de l'air à la pression ambiante. L'air contient environ 80% d'azote, gaz qui n'est pas consommé par l'organisme.  

                        a) Lors d'une plongée

Votre organisme, par la respiration va se charger en azote, sous l'effet de la pression.

Nous pouvons faire le parallèle avec une bouteille d'eau gazeuse encapsulée, qui contient du CO2 dissous. La quantité d'azote dissous par l'organisme dépend de la pression et de la durée de la plongée.

Plus vous plongez longtemps et profond et plus votre corps dissout de l'azote.   

 

                        b) Lorsque vous remontez

L'azote contenu dans votre organisme va reprendre sa forme gazeuse. Le surplus d'azote doit être éliminé par la respiration. Ce processus dure environ 12 h 00.

                         c) Si vous remontez normalement

 

 

 

A chaque expiration, de l'azote est éliminé par vos poumons, en quantité suffisante. Des bulles d'azote circulantes se forment normalement, en quantité et grosseur limitées.  Elles sont filtrées par les poumons. 

                                  

                         d) Si vous remontez trop rapidement ou sans respecter les paliers

 

 

Les bulles d'azote circulantes deviennent de plus en plus nombreuses. Leur taille va augmenter avec la baisse de pression (voir loi de Mariotte). L'azote ne peut être suffisamment évacué, les poumons sont débordés, ils ne peuvent plus piéger les bulles.

Elles vont se former dans les différents tissus et suivre la circulation sanguine. Lorsqu'elles  auront atteint une taille critique, elles vont entraver la circulation sanguine et gêner  l'oxygénation des cellules de l'organisme. Les symptômes vont dépendre de leur localisation et de leur taille.  

 

 

 

 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Maintenant au moins j'aurais plus d'excuse pour rien comprendre a la plongée! Très bon boulot baby! Car en plus d'être gaulée comme une princesse, t'es aussi instruite... mais où t'arreteras tu?!
Répondre