Victor Scholecher

Publié le par Sylvie

Voici un article qui vous apprendra un peu plus qui était Victor Schoelcher dont on parle en ce jour de commémoration de l'escalavage. Tout d'abord, une chose importante c'est que ce cher Victor est né en Alsace, à Fessenheim plus précisément. Comme cela Fessenheim ne sera pas uniquement connu pour sa central nucléaire. D'ailleurs pour les habitants du coin vous pouvez vous rendre à Fessenheim pour y découvrir le musé  Schoelcher, vous trouverez plus de renseignement sur ce site : http://www.tourisme-rhin.com/maison_schoelcher__musee_de_la_hardt_a_fessenheim.html

Il fit ses études au lycée Condorcet. Le jugeant désœuvré, son père, porcelainier de renom, l'envoie au Mexique pour affaires en 1830. Visitant Cuba, il y est révolté par l'esclavage. De retour en France, il publie des articles, des ouvrages, multiplie ses déplacements d'information et adhère à la Société pour l'abolition de l'esclavage. Il n'aura de cesse que de lutter pour la libération des esclaves.Député de la Martinique et de la Guadeloupe entre 1848 et 1850 il siège à gauche.

En tant que président de la commission d'abolition de l'esclavage, il est l'initiateur du décret du 27 avril 1848 abolissant définitivement l'esclavage en France et dans ses colonies. L'esclavage avait déjà été aboli en France à l'initiative de l'Abbé Henri Grégoire, pendant la Révolution française (4 février 1794, 16 pluviôse an II), puis rétabli par Bonaparte en 1802.

Républicain, défenseur des droits de la femme, adversaire de la peine de mort, il est proscrit durant le Second Empire par le coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte. Il s'exile en Angleterre où il rencontre fréquemment son ami Victor Hugo. En 1870 il revient en France suite à la défaite de Sedan. Après l'abdication de Napoléon III, il est réélu député de la Martinique à l'Assemblée Nationale (1871). Le 16 décembre 1875, il est élu sénateur inamovible.
A la fin de sa vie, comme il ne s'était jamais marié et qu'il n'avait pas eu d'enfant, il décida de donner tout ce qu'il possédait.
Enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise, ses cendres furent transférées au Panthéon le 20 mai 1949 en même temps que celles du Guyanais Félix Éboué (premier noir à y être inhumé).

En hommage à son combat contre l'esclavage, la commune Case-Navire (Martinique), prit le nom de Schoelcher en 1888.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

Publié dans La Guadeloupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article